Les top lieux de Dubai

Dubaï est la principale plaque tournante financière du Moyen-Orient. C’est une ville qui étend ses frontières en matière de culture et de modernisation. Dubaï s’efforce de mettre en place de nouveaux systèmes et équipements innovants pour offrir une ville positive, composée d’hôtels de classe mondiale, de centres commerciaux et d’installations sportives. L’aéroport international de Dubaï accueille des centaines de milliers de clients qui arrivent pour faire l’expérience de locations de vacances à Dubaï, ou d’invités qui effectuent des vols de correspondance vers l’Europe, l’Asie et d’autres parties du monde, pour affaires et pour le plaisir. Achats Dubai Mall: est le plus grand centre commercial du monde. Le centre commercial dessert aujourd’hui plusieurs des marques les plus célèbres du monde, ainsi qu’un certain nombre d’attractions très connues comprenant un immense aquarium intérieur et une fontaine extérieure. Wafi Mall: sert également aux marques de luxe, composées de bijoux et de boutiques célèbres parmi les locaux, et aux vacanciers influents. Wafi est principalement basé sur le design égyptien et contient des pyramides Wafi, qui sert des restaurants, des spas et des bars incroyables. De plus, au Wafi, vous trouverez le Dubai Raffles Hotel, un autre hôtel cinq étoiles de Dubaï. Bride Event: Plus de 300 entreprises de 16 destinations à travers le monde viennent à Dubai pour participer au Bride Show et présenter tout, des tenues de mariage aux points chauds de la lune de miel. L’exposition est annuelle et est principalement dédiée à la mariée.Festivals Plusieurs agences de voyages et voyagistes de Dubaï autorisent des réductions si les vacanciers les consultent en premier, sinon vous pouvez faire vos propres réservations sur le net. Atlantis Dubai Aquarium L’Aquarium moderne de l’Atlantis Dubai comprend plusieurs des poissons les plus incroyables au monde. L’aquarium peut être vu de l’intérieur et de l’extérieur de l’hôtel et est un must à visiter. A lire sur le site spécialisé sur les plus beaux hotels du monde.

Fiscalité du travail

Le coin fiscal demeure élevé au niveau du salaire moyen, mais continue de diminuer à l’extrémité inférieure de l’échelle des revenus. Entre 2012 et 2016, le coin fiscal a été réduit d’environ 2 pp pour les travailleurs gagnant le salaire moyen et de plus de 6 pp pour les travailleurs ne gagnant que 50 % du salaire moyen. Il a encore été réduit par l’introduction du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et du pacte de responsabilité et de solidarité. En 2016, le coin fiscal sur les très faibles revenus (50 % ou moins du salaire moyen), qui atteignait 28,0 %, était nettement inférieur à la moyenne de l’UE à 28 (32,5 %). Au niveau du salaire moyen, le coin fiscal, de 48,1 %, est toutefois resté nettement supérieur à la moyenne de l’UE à 28, qui est de 40,6 %, et demeure l’un des plus élevés de l’UE. Même si elles diminuent, les cotisations sociales des employeurs demeurent relativement élevées. La France a les cotisations sociales patronales, en pourcentage du coin fiscal, les plus élevées de l’UE (26.8 % contre 18.3 % de moyenne pour l’UE à 28 en 2016). Cela explique la charge fiscale élevée pour les personnes à revenus moyens. Ces niveaux élevés résultent notamment du fait que la sécurité sociale est financée en grande partie par les cotisations patronales, ce qui n’est que partiellement le cas dans d’autres pays. En 2018, les cotisations salariales relatives à l’assurance maladie et à l’assurance chômage seront supprimées, soit une diminution de 3,15 pp compensée par un relèvement de 1,7 pp de la contribution sociale généralisée (CSG) à 9,2 %. Comme la CSG est prélevée sur tous les types de revenus, y compris les retraites, elle reporte une partie de la charge fiscale des actifs sur les retraités. À compter de 2019, le CICE sera transformé en une réduction directe et permanente des cotisations de sécurité sociale des employeurs, ciblant les salariés à faible revenu, et une suppression de ces cotisations pour les personnes rémunérées au salaire minimum. Ce changement sera porteur de prévisibilité et de simplicité et permettra aux entreprises qui sont hors du périmètre de l’impôt sur les sociétés de bénéficier de la diminution de la fiscalité du travail. La retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques à partir de janvier 2019 offrira la possibilité d’individualiser cet impôt. La France est l’un des rares pays de l’UE à percevoir l’impôt sur le revenu sur la base du revenu total du ménage plutôt que sur les revenus individuels. Cela n’incite pas suffisamment les conjoints qui ne travaillent pas et les seconds pourvoyeurs de revenus à s’insérer sur le marché du travail ou à travailler un plus grand nombre d’heures. Des estimations montrent que l’application de la fiscalité individuelle ferait augmenter la population active de 5,2 % et la croissance économique de 9,4 % du PIB entre 2010 et 2030 (Assemblée Nationale, 2014).

Mon vol en A350

Ce n’est pas tous les jours que vous pilotez un modèle d’avion pour la première fois. Mais enfin, après ma part de tentatives ratées, j’ai finalement eu la chance de piloter un Airbus A350. J’ai un peu honte de ne pas l’avoir fait voler plus tôt. Etant basé à San Francisco, il a été plus facile de piloter le Boeing 787 Dreamliner de l’A350 – avec l’aimable autorisation de United et de ses partenaires vedettes, ANA et Air Canada. J’étais ravi de voir de première main comment l’A350 se comparerait, et cela n’a certainement pas déçu. Poursuivez votre lecture pour lire les avantages de l’A350 d’Airbus et ses réflexions sur la façon dont elle se compare à mon vol 787. Certaines des différences sont une question de mathématiques, d’autres sont légèrement plus subjectives. Et oui, nous parlerons même du sujet le plus controversé de tous – stores de fenêtre contre les variateurs de fenêtre! Rappelez-vous juste. Je ne suis pas un initié de l’industrie du transport aérien. Je ne prétends pas être un expert. Ce ne sont que quelques réflexions et réflexions subjectives. Je doute que tout le monde sera d’accord avec moi sur la plupart points. En fait, j’espère que non. Rappelez-vous, il y a une section de commentaires au bas de cette histoire. Montre-lui de l’amour! Avant d’avoir une expérience ass-in-siège avec l’A350, l’image de marque « XWB » (pour « Xtra Wide Body ») m’a frappé comme un peu ringard. Je veux dire, est-ce que la largeur supplémentaire ferait plus de différence que toutes les autres caractéristiques de pointe qui rendent l’A350 unique? Il s’avère que c’est sûr. Beaucoup de gens se concentrent sur la norme de largeur d’assise de 18 pouces en économie avec la configuration de neuf A350, ce qui est logique puisque les sièges en classe économique se rétrécissent de plus en plus. Sur mon vol Hong Kong Airlines, j’ai eu la chance de voler à l’avant, mais je me suis retourné pour regarder l’économie. Je suis un type maigre donc je peux tolérer les sièges étroits de Dreamliner OK, mais je pourrais certainement apprécier la pièce supplémentaire de coude, qui serait particulièrement bienvenue sur les itinéraires de long-courriers l’avion est conçu pour voler. Un bonus sous-estimé est que les parois latérales de la cabine de l’A350 ont été conçues pour être plus verticales afin qu’elles n’empiètent pas autant sur l’espace personnel des passagers de la fenêtre. Retrouvez plus d’informations sur l’organisateur de cette expérience de pilotage avion.

L’affaiblissement électoral et institutionnel d’écologistes divisés

À l’issue de la séquence électorale de 2012, EELV avait incontestblement franchi un seuil dans l’histoire de son développement. Pour la première fois, le parti disposait de deux groupes parlementaires. Deux ministres écologistes siégeaient au gouvernement et EELV participait à de très nombreuses majorités municipales et régionales. D’un point de vue militant, le parti comptait plus de 15 000 adhérents et près de 20 000 sympathisants engagés (les coopérateurs). Les très bons résultats obtenus lors des scrutins intermédiaires qui avaient précédé 2012 (européennes de 2009, régionales de 2010 et cantonales de 2011), tout comme l’élection d’une vingtaine de députés lors des législatives de 2012, dans le cadre d’un accord avec le Parti socialiste (PS), étaient une preuve supplémentaire de cette dynamique, même si la contre-performance d’Eva Joly à l’élection présidentielle de 2012 (2,3%) indiquait déjà un repli dans les urnes. La période qui suit 2012 fut nettement plus défavorable à EELV, avec la recrudescence des tensions internes liées à la participation au gouvernement, les défections de nombreux responsables, les départs de près de la moitié des adhérents, et l’affaiblissement des résultats électoraux, illustré dans le tableau ci-dessous. Conséquence directe de ces difficultés : après les régionales de 2015, le parti ne dispose plus que de 6 députés européens (contre 14 en 2009) et 62 conseillers régionaux (contre 261 en 2010). La séquence électorale de 2017 fut particulièrement difficile pour EELV. D’abord, alors que la quasi-totalité des cadres du parti appelait à sa candidature, le refus de Nicolas Hulot de se présenter à la présidentielle a précipité le parti dans une primaire au corps électoral très restreint (un peu plus de 12 000 participants), marquée par la défaite de Cécile Duflot, ancienne ministre et dirigeante du parti, et l’élection d’un candidat à la notoriété limitée, Yannick Jadot. Ces difficultés se sont encore renforcées à l’issue de la primaire de la Belle Alliance populaire, puisque le candidat victorieux, Benoît Hamon, avait fait siennes les positions d’EELV sur la plupart des enjeux écologistes(lutte contre toutesles pollutions, diminution de la place du travail dans la société, transition écologique, par exemple). Cela explique en partie le choix d’une alliance avec le Parti socialiste, menant à ce que, pour la première fois depuis 1974, l’écologie politique n’ait pas de candidat attitré lors de l’élection présidentielle.

Vins et plats

Associer vins et mets, ce n’est pas toujours évident. Cela dit, cela peut être un véritable jeu. Personnellement, je prends toujours beaucoup de plaisir à tester différents vins sur chaque plat, à en discuter avec quelques amis, à argumenter. C’est d’autant plus amusant que personne n’a plus raison qu’un autre : en fait, il n’y a pas un goût juste, mais au contraire une infinité de sensibilités différentes. Certes, il existe des interférences entre les saveurs perçues de façon générale par tous ; par exemple l’acidité atténue le salé, qui elle-même accentue la perception de l’amertume. Mais chacun ensuite réagira avec ses habitudes, son passé, ses émotions, bref… son goût. Cet exercice reste donc toujours très subjectif. Cela dit, j’ai récemment suivi un cours d’oenologie à Le Mans où j’ai pas mal appris ce que l’on pouvait faire en termes de mariages réussis. Tout d’abord, on peut faire en sorte que les odeurs et les goûts se répondent. On peut par exemple rechercher l’analogie entre les parfums : un pomerol au bouquet de sous-bois avec une brouillade aux truffes, ou un sancerre blanc aux arômes d’agrumes avec une salade de crevettes et pamplemousse. Mais ce n’est pas suffisant de faire résonner des odeurs entre elles, pour obtenir un vrai mariage en profondeur. Ce sont les goûts, les saveurs en bouche et surtout les textures qui permettent d’obtenir un lien profond entre le vin et le plat. Ainsi, on aura pris garde de sélectionner un pomerol suffisamment évolué, aux tannins bien fondus, pour qu’ils ne se heurtent pas à l’onctuosité des œufs. Quant au sancerre, bien nerveux, sa vivacité accompagnera à merveille la fraîcheur des crevettes et agrumes. Il faut aussi savoir qu’il existe des interférences entre les saveurs. Par exemple, l’acidité atténue le salé : ainsi un vin vif, muscadet ou gros-plant, est parfait avec les huîtres, même si leur texture est très grasse et paraît s’opposer à la nervosité du vin. Le salé accentue quant à lui la perception de l’amertume : les mêmes fruits de mer vont donc faire ressortir l’astringence et la dureté d’un vin rouge tannique. Aussi, pour ceux qui ne supportent pas les vins blancs, choisissez pour accompagner vos huîtres un vin rouge assez vif, en tout cas sans tannins et plutôt léger ! Ce cours d’oenologie m’a ouvert pas mal de pistes de réflexion et de mariages vins/plats pour la suite. Je vous dirai lesquels étaient les plus réussis ! Et si vous souhaitez apprendre par vous-même, vous pouvez toujours suivre ce cours d’oenologie: le sommelier était très pédagogique et sympathique. Retrouvez plus de renseignements sur l’organisateur de cette expérience de cours d’oenologie à Le Mans.

vin2 (4)

Contexte des marchés du logement en République Tchèque

En République Tchèque en 201623, 78,2 % de la population étaient propriétaires d’un logement (19,4 % avec un emprunt immobilier, 58,8 % sans emprunt immobilier) et 21,8 % étaient locataires (16 % au prix du marché, 5,8 % à prix réduit ou gratuit). L’immobilier en République Tchèque est en surchauffe, en particulier à Prague du fait d’un manque criant de nouveaux logements – le nombre de permis de construire a été réduit de moitié entre 2008 et 2015 -, d’une hausse de la demande accompagnant une forte croissance économique, de taux d’intérêts bas entraînant l’augmentation exclusive des prêts hypothécaires de long-terme, et de la hausse des achats de logements comme placements financiers. En 2016, le prix moyen d’un appartement neuf dans la capitale était de 75 600 couronnes (2 980 €) par mètre carré, contre 92 600 couronnes (3 650 €) en 2017, soit une augmentation annuelle de 22 % – la plus forte d’Europe selon la Banque Centrale Tchèque. C’est donc dans ce pays que l’accession la moins abordable à la propriété a été observée : les ménages doivent économiser pendant presque 11 ans pour pouvoir acheter un nouveau logement. La Banque Centrale a pris des dispositions afin d’apaiser le marché hypothécaire, les risques d’endettement excessif des ménages étant réels dans l’hypothèse d’un ralentissement économique ou d’une augmentation des taux d’intérêts. Selon un rapport gouvernemental, 18 000 appartements à Prague sont des locations de court-terme type Airbnb, et plus de 50 % sont la propriété de firmes possédant des centaines de locations de ce type. La stratégie « Concept de Prévention et de Lutte contre les problématiques du sans-abrisme en République Tchèque jusqu’en 2020  » véhicule une interprétation erronée du logement d’abord, en optant pour une approche par paliers et en passant sous silence les solutions de logement au motif qu’elles seraient détaillées dans la loi sur le logement social. Une législation ambitieuse sur le logement social avait été en effet élaborée en 2016 par le précédent gouvernement, priorisant la production de logement abordable et l’accès au logement pour les jeunes et les familles avec enfants. Elle n’a pas été adoptée, et le changement de majorité en 2017 a rendu son futur incertain. Ainsi, des directions politiques ont été formulées, et un consensus existe concernant le potentiel transformateur de l’investissement dans le logement social à destination des personnes sansabri ; mais dans les faits, le nombre de logements abordables pour ces personnes est largement insuffisant. Malgré l’existence, depuis 2003, de financements au niveau du gouvernement central pour la production de logements locatifs abordables pour les personnes dans le besoin, leur utilisation par les autorités locales a été limitée. De plus, durant la période de financement 2014-2020, si les fonds européens structurels ont été massivement fléchés vers le logement social, ils n’ont été que rarement utilisés jusqu’à présent : ni la stratégie sur le sans-abrisme, ni le plan sur le logement social n’ont été intégrés dans les Programmes Opérationnels, en raison non seulement du fait que les programmes ont été rédigés avant les stratégies, mais aussi parce que le Concept n’a pas été soutenu par l’ensemble des ministères. En revanche, là où des experts ont été consultés pour rédiger les Programmes Opérationnels, les thèmes de l’inclusion sociale et du sans-abrisme ont été intégrés, comme dans celui de la région de Prague.

Un rêve de mome en avion de chasse

Je crois que tous les enfants rêvent à un moment ou un autre de faire un boulot hors norme. Et comme pas mal de gosses, j’ai été convaincu que je deviendrais pilote de chasse. Les culs de bouteille que j’ai portés aux yeux dès l’adolescence m’ont fait comprendre que j’allais devoir me réorienter, et aujourd’hui, je travaille bien au chaud devant un écran. Et j’aime bien mon boulot. Néanmoins, il m’arrive encore de penser à intervalles réguliers à cette vie rêvée. Du coup, il y a peu, j’ai tenu à vivre ce rêve le temps d’une journée : j’ai réalisé un vol en avion de chasse à Pontoise. Autant vous dire que j’ai raffolé de ce vol. Se retrouver la tête en bas dans un looping est vraiment une expérience singulière ! :-) Néanmoins, je me suis rendu compte que finalement, je ne regrette pas le moins du monde de ne pas être devenu pilote. Même si j’ai adoré ce vol, je sais maintenant que je n’étais pas taillé pour le costume de pilote. C’est carrément fascinant, en fait : tous les métiers qui charment les petites têtes blondes (et brunes et rousses, histoire de ne pas faire de discrimination) sont en réalité des métiers très spécifiques, pour des gens très spécifiques. Qu’il s’agisse du soldat, du policier ou de l’infirmière, tous ces jobs ont en commun d’exiger beaucoup, et la plupart des gens ne pourraient encaisser la dureté de ces métiers. Accepteriez-vous d’être chaque jour en contact avec des malades ou des criminels, vous ? Le métier de pilote peut sembler un tantinet différent, mais il ne l’est finalement pas tant que ça : il demande après tout carrément au pilote une vigilance de tous les instants, et fait peser sur sa tête un risque de mort permanent ! De manière générale, les gens (dont je fais partie) souhaitent un poste paisible, et non mettre leur vie dans la balance à chaque fois qu’ils partent travailler. Ce qui fascine tant les enfants, finalement, c’est ce dont la plupart des gens sont incapables. Toujours est-il que je suis enchanté d’avoir goûté à un tel vol. Je vous mets d’ailleurs en lien le site par lequel je suis passé pour ce vol à Pontoise. C’est à faire au moins une fois dans sa vie ! Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de ce de baptême en avion de chasse L39.

Quand Facebook censure l’art

En février 2016, la cour d’appel de Paris a mis fin à cette bataille procédurale, en confirmant la compétence de la justice française pour juger le réseau social. La cour a confirmé l’ordonnance du tribunal de grande instance de Paris du 5 mars 2015 qui avait jugé «abusive» la clause exclusive de compétence, obligatoirement signée par tous les utilisateurs de Facebook. Cette clause désigne un tribunal de l’État de Californie comme étant le seul habilité à trancher les litiges.

Se faire du bien grâce aux odeurs

Aromathérapie, un mot qui dérive de «arôme» qui signifie le parfum ou l’odorat et «thérapie» qui signifie le traitement est basé sur un principe ancien que l’esprit et le corps devraient être en harmonie. Les anciens Égyptiens utilisaient l’aromathérapie il y a des milliers d’années. Hippocrate prétendait que le secret d’une bonne santé était d’avoir un bain aromatique et un massage parfumé chaque jour. L’aromathérapie, l’art curatif de l’utilisation des huiles essentielles extraites des plantes aromatiques à des fins thérapeutiques connaît un renouveau moderne. Extrait de fruits, de fleurs et d’arbres, les mélanges de ces huiles essentielles peuvent être incorporés pour les propriétés curatives et pour créer un arôme particulier. Chaque huile essentielle utilisée en aromathérapie peut être utilisée seule ou en combinaison avec d’autres huiles pour favoriser la santé et un sentiment de bien-être émotionnel. Un traitement complet d’aromathérapie combine les propriétés bénéfiques des huiles essentielles avec un massage relaxant chaud, bain ou inhalation. Bien que les huiles essentielles soient considérées comme sûres à utiliser, ce sont des substances très puissantes et très concentrées qui doivent être traitées avec beaucoup de respect.Retrouvez toutes les infos sur cet atelier de création de parfum à Grasse en suivant le lien.

Les premières politiques forestières

Il est intéressant de savoir quelles ont été les premières politiques forestières, car cela en dit long sur la suite, selon moi. Philippe le Bel crée l’administration des Eaux et Forêts en 1291 et l’ordonnance de Brunoy signée par Philippe VI de Valois instaure une ébauche de Code forestier pour le Royaume en 1346. Cette dernière ordonnance précise que « les maîtres des eaux et forêts enquerront et visiteront toutes les forez et bois et feront les ventes qui y sont, en regard à ce que les dites forez puissent perpétuellement soutenir en bon estat » (analysé par Arnould, 2001). Ainsi, dans les forêts du roi, par exemple en cas de coupe, 10 arbres doivent être gardés par arpent (soit 0,5 ha) aussi bien dans les taillis que dans les futaies, et le défrichement est contrôlé pour lutter contre les pressions fortes des usages agricoles. Trois siècles plus tard, l’état des forêts ne s’améliorant pourtant pas, l’ordonnance de Colbert (1669) marque la volonté de voir les forêts « produire avec abondance au public tous les avantages qu’il peut en espérer », identifiant les différents « usages » en forêt, alors très variés, et établissant des règles de gestion afin que les bois soient abattus « suivant la possibilité des forêts ». Des inventaires précis des ressources disponibles pour le Royaume et l’armée sont réalisés, et des principes et contrôles limitant le pâturage, la chasse, l’utilisation des glandées sont posés. Les taillis doivent avoir une rotation supérieure à 10 ans, et 16 tiges par arpent doivent être réservées en futaie en cas de coupe, y compris dans les forêts privées. Les forêts des communautés doivent de plus réserver ¼ de la surface en futaie (« quart en réserve »).